Plus de 400 hectares brûlés par un violent incendie dans le Var

Plus de 400 hectares de forêt ont brûlé dans la nuit de samedi 2 à dimanche 3 septembre après le déclenchement d’un violent incendie à Hyères, dans le Var, que les pompiers combattent toujours.

Le feu s’est déclaré samedi vers 22 heures, chemin des Maures, à Hyères. Il a ensuite atteint la ville voisine de La Londe-les-Maures, a précisé la préfecture du Var dans un bilan publié dimanche matin.

« On considère que les surfaces brûlées sont de l’ordre de 430 hectares », a précisé le préfet du Var, Jean-Luc Videlaine. « Deux Tracker [avions bombardiers d’eau] sont déjà sur site, et deux Canadair étaient prévus pour arriver vers 8 h 30 », a-t-il ajouté, évoquant les moyens aériens de lutte contre le sinistre qui ne peuvent être employés au cours de la nuit.

Lire aussi : Quels moyens pour lutter contre les grands incendies ?

Crainte de changements de direction du vent

« Nous avons encore du travail pour au moins toute la journée, d’autant que l’on peut craindre des changements de direction du vent au cours de la journée », a encore estimé M. Videlaine. Environ 450 à 500 pompiers luttaient contre le feu dimanche matin, a-t-il aussi rappelé.

Au cours de la nuit de samedi à dimanche, un changement de direction du vent a contraint les autorités à évacuer une cinquantaine d’habitants du quartier de La Couture, à Hyères, après avoir déjà évacué 115 personnes d’un camping. Les 165 personnes prises en charge ont pu se rendre vers des salles municipales mises à disposition.

« Le Mistral faiblit dans la nuit. Le vent est souvent faible le matin sur le département. Un vent d’ouest se renforce temporairement dans l’après-midi sur l’Ouest littoral, avec des pointes de 40 à 60 km/h », a par ailleurs prévu la préfecture.

Outre cet incendie dans le Var, plusieurs foyers plus réduits ont été signalés samedi en Corse, brûlant quelques dizaines d’hectares. Dimanche est à nouveau une journée à haut risque dans plusieurs massifs en raison du temps sec et du vent soutenu.

Lire aussi : La saison des feux 2017 a été la « plus dense » depuis 2003

Plusieurs incendies très violents ont brûlé des milliers d’hectares de forêt dans le sud-est de la France au cours de l’été, notamment dans le Var, dans le golfe de Saint-Tropez, une des principales destinations touristiques de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *